Personne ne vous poussera à créer chaque jour

Ça y est, vous êtes indépendant.

Vous avez enfin réussi à vous lancer, vous avez peut-être quitté votre job ou terminé vos études, ou peut-être profité de votre retraite, d’un congé maternité ou d’une période de chômage pour démarrer une nouvelle activité.

Peu importe, vous êtes indépendant.

Il n’y a plus personne pour être derrière votre dos. Plus de patron, plus de papa ou de maman, plus de supérieur hiérarchique, parfois même plus de client direct.

Vous pouvez enfin créer quand vous le voulez.

Maintenant, c’est à vous et à vous seul de vous imposer une discipline de travail. A vous de faire en sorte de créer tous les jours.

Car personne ne vous poussera à le faire.

Personne ne verra que vous faites semblant.

Et dans ces conditions là, c’est facile de repousser à demain.

Mais chaque journée sans créer est une journée de perdue — et il ne vous en reste pas tant que ça à vivre, des journées.

Et plus vous repoussez, plus il sera difficile de redémarrer. On perd vite l’habitude de créer. Notre muse nous oublie, ou peut-être va-t-elle voir ailleurs, quelqu’un de plus sérieux.

Si vous ne reprenez pas les choses en main très rapidement, bientôt vous n’aurez plus d’autre choix que de retrouver un job “normal”, un job ennuyeux, un job sans créativité.

(J’ai conçu le Journal Idéal avec cette idée en tête : m’organiser et me motiver pour créer chaque jour. Il m’y a aidé. Essayez-le, il pourrait vous aussi vous y aider : https://lejournalideal.com — et en plus il est gratuit.)