Quel est votre taux horaire ? (Suite)

Aujourd’hui j’étais à Gandia. Je voulais me garer dans un parking souterrain proche de la plage mais j’ai raté l’entrée. Du coup j’ai du faire un tour de pâté de maisons avant de pouvoir y rentrer.

Pendant que je tournais, j’ai vu de nombreuses voiture qui cherchaient des places : elles s’arrêtaient à chaque intersection pour regarder dans les rues perpendiculaires mais il y avait beaucoup de monde et très peu de places.

Arrivé dans le parking souterrain, je m’attendais à le voir rempli — vu le nombre de voitures qui tournaient à l’extérieur — mais en fait pas du tout : il était quasiment vide.

Pourquoi personne n’utilise ce parking ?

Parce qu’il est payant alors que les places à l’extérieur sont gratuites.

J’ai posé la voiture, on est allé manger au restaurant, on a passé l’après-midi à la plage et au retour j’ai payé 3,60€ (C’est pas les prix de Paris ici !).

Dans mon article d’hier, je vous expliquais l’intérêt de vous fixer un taux horaire imaginaire et volontairement élevé. 1 000€ par exemple.

Cette petite aventure en est une illustration parfaite :

La majorité des gens n’ont pas conscience que leur temps est précieux, qu’il a une valeur. Ils le gaspillent sans même y faire attention.

Ils préfèrent tourner pendant un quart d’heure en voiture plutôt que d’aller au parking et payer quelques euros.

Mais si votre taux horaire est de 1 000€, lorsque vous perdez 15 minutes de votre temps, vous perdez 250€.

Le calcul devient simple : je vais direct au parking, je paye 3€ et je gagne 15 minutes de mon précieux temps.

Bien entendu, cette logique n’est valable que si vous employez correctement votre temps. Si pendant ce quart d’heure de gagné vous passez votre temps sur Facebook, vous perdez deux fois : votre argent et votre temps.

Mais si vous employez ce quart d’heure intelligemment — en lisant pour apprendre quelque chose, en écrivant ou en créant quelque chose, en passant du temps avec quelqu’un d’important, etc. — alors votre vie s’améliore.

J’ai profité de ce quart d’heure gagné pour écrire cet article.

Qui sait combien de personnes l’auront lu d’ici 10 ans ?

Et parmi eux combien s’abonneront au blog et peut-être achèteront un de mes livres ou rejoindront le programme Premium ?

Difficile de le quantifier exactement, mais ce qui est certain c’est que ce quart d’heure me rapportera beaucoup plus que 3,60€.