Votre problème n’est pas le manque de temps mais la complexité

Votre problème n’est pas le manque de temps mais la complexité

Si vous avez un projet et que vous n’arrivez pas à vous lancer, c’est peut-être que vous manquez de temps.

Vous avez déjà un job, une vie de famille bien remplie, ou d’autres obligations. Vous n’avez pas beaucoup de temps, j’en suis conscient et je ne remets pas ça en cause.

Mais bien souvent, la vraie raison n’est pas là.

Ce n’est pas le manque de temps qui vous empêche de vous lancer, mais plutôt la complexité.

Si vous voulez écrire un livre par exemple, la tâche est immense et, rien que d’y penser, ça vous décourage — vous préférez vous replonger dans votre quotidien et vous cacher derrière l’excuse du manque de temps.

Ecrire un livre est une tâche complexe.

Maintenant, si je vous demande d’écrire 30 lignes de texte par jour, pensez-vous trouver le temps de le faire ? Pensez-vous y arriver ? Pensez-vous en être capable ?

J’imagine que oui.

30 lignes, c’est environ 400 mots.

Un livre, c’est quelque chose comme 60 000 mots (J’apprends la photographie et Apprendre Lightroom Classic font tous deux environ 60 000 mots).

Si on divise 60 000 par 400, on obtient 150 jours, soit 5 mois.

Ce qui signifie qu’en écrivant 30 lignes par jour, vous aurez terminé votre livre en 5 mois.

Et 30 lignes, ça s’écrit en moins de 30 minutes.

Votre problème n’est pas le temps, mais la complexité.

Trouvez un moyen de simplifier votre projet. De le décomposer en une tâche ou une série de tâches assez petites pour être achevées dans la journée — en moins d’une heure si vous manquez de temps.

Ensuite, avancez chaque jour, sans exception.

C’est incroyable ce qu’on peut faire en moins d’une heure par jour si on le fait tous les jours.

(Cet article fait environ 320 mots, et il m’a fallut 15 minutes pour l’écrire).